Améliorer la gestion de l’emploi et des compétences en appuyant les démarches d’anticipation et de gestion des mutations

  • Axe : Sécurisation des parcours et de la transition professionnels >
    • Objectif : Améliorer la gestion de l'emploi et des compétences en appuyant les démarches d'anticipation et de gestion des mutations
Appel à projets FSE - Orientations 2018-2020 de la DIRECCTE IDF
APPUI AUX STRUCTURES UNIQUEMENT

Rappel de la codification du PON FSE pour déposer un dossier dans "Ma Démarche FSE" :

Axe 2 / OT 8 / PI 8.5 / OS 1

Les porteurs de projet sont invités à consulter l'intégralité des critères de sélection et des actions éligibles au titre du PON FSE avant d'effectuer le dépôt de leur dossier dans Ma Démarche FSE

1. Objectifs

Face aux mutations économiques, technologiques et démographiques, la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences dans les entreprises est un enjeu en termes de compétitivité.

Le FSE soutient les démarches des employeurs, des branches et des territoires visant à contribuer au maintien et au développement des emplois et des compétences. Il soutient également les actions visant à coordonner l’action sur les territoires.

2. Typologie d’actions

  • L’accompagnement des employeurs, du personnel d’encadrement, des représentants du personnel et des partenaires sociaux dans l’anticipation des mutations et la gestion des ressources humaines :

Il s’agit d’appui-conseil aux TPE-PME : diagnostic, accompagnement ressources humaines, de l’employeur, du personnel d’encadrement, des représentants du personnel et des partenaires sociaux et aide à la gestion des emplois et des compétences, notamment sur :

  • Les actions collectives en faveur d’une aide au conseil visant l’analyse stratégique de développement économique et l’adaptation des ressources humaines aux nouvelles évolutions technologiques, règlementaires ou organisationnelles. Les actions visant notamment l’accompagnement à la transition numérique/digitale et à la transition écologique/énergétique (économie circulaire, énergies renouvelables etc.) sont ciblées. Les actions d’accompagnement inter-secteurs sont également privilégiées, notamment via les OPCA intersectoriels ;
  • L’accompagnement des stratégies de consolidation et de développement des structures d’utilité sociale, en renforçant leurs compétences et leur fonction employeur pour leur permettre d’adapter leurs activités et leurs ressources humaines à l’évolution de leur environnement ;
  • Les projets d’ingénierie impliquant l’intervention d’experts en ressources humaines et/ou d’acteurs territoriaux (pôles de compétitivité, consulaires, maisons de l'emploi, associations locales, fédérations professionnelles etc.) et ceux visant à favoriser la mutualisation d’emplois et le partage de connaissances, notamment via les groupements d’employeurs.
  • Développement du dialogue social territorial relatif à l’emploi et de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences territoriale (GPECT) :
    • Appui au développement d’une mise en réseau des TPE-PME et à la construction d’une offre de services coordonnés, dans la perspective de permettre à ces entreprises de candidater aux marchés publics locaux en sécurisant leur offre commune ;
    • Appui au développement d’une offre de services mutualisés et coordonnés apportée aux entreprises et aux salariés-es pour générer notamment des dispositifs de passerelles et de mobilité inter-entreprises. La construction et la mise en œuvre de démarches innovantes pour le renforcement du dialogue social dans le champ de l’emploi peuvent être soutenues.

Ces démarches pourront notamment cibler la sécurisation des trajectoires professionnelles dans l’entreprise en améliorant les conditions de réalisation de mobilités internes et externes sécurisées pour les salariés-es volontaires. Elles pourront également viser l'élaboration d'outils pour le développement du dialogue social en entreprises.

  • Renouvellement de l’ingénierie de formation à destination des salariés de TPE-PME :

Contribuer au renouvellement de l’ingénierie de formation dans les domaines suivants :

  • Le renforcement des certifications existantes en lien avec les nouvelles compétences ou métiers émergeants ;
  • La transition numérique et/ou digitale ;
  • La transition écologique et/ou énergétique ;
  • Les nouvelles formes d’acquisition de connaissances : formations en ligne en libre accès ou formations en ligne à accès restreint (MOOC, SPOC, etc.).
  • Action d’appui aux TPE-PME souhaitant s’inscrire dans une démarche visant l’obtention du « Label Diversité »

Les actions d’accompagnement des TPE-PME visant à repenser la dimension « ressources humaines » en interne afin qu’elles puissent s’engager dans une démarche ayant pour finalité l’obtention du « Label Diversité », garant de la bonne application des principes de non-discrimination et d’égalité des chances au sein de l’entreprise, pourront être ciblées. 

A ce titre, seules les actions d’accompagnement portant sur certaines étapes nécessaires à l’obtention du label seront éligibles :

  • Les actions d’appui au diagnostic réalisé par les employeurs, le personnel d’encadrement, les institutions représentatives du personnel et les partenaires sociaux dans l’anticipation des mutations et des ressources humaines et l’adaptation aux nouvelles évolutions technologiques, réglementaires ou organisationnelles ;
  • Les actions d’accompagnement des institutions représentatives du personnel dans l’anticipation des mutations et de la gestion des ressources humaines notamment par la construction et la mise en œuvre de démarches innovantes pour le renforcement du dialogue social dans le champ de l’emploi et pour la sécurisation des parcours professionnels.

A noter que le cofinancement du FSE pour la totalité du processus de labélisation n’est pas possible.

  • Développement d’outil d’analyse des métiers et compétences visant notamment la coordination des différents acteurs territoriaux et sectoriels :

Dans la perspective du déploiement notamment des grands projets, mais également dans le cadre de secteurs en croissance, les types d’actions à financer doivent développer :

  • L’élaboration d’outils d’analyse des métiers et des compétences dans une perspective d’identification de passerelles entre métiers en décroissance et métiers en croissance ;
  • La mise en place d’une offre coordonnée entre les différents acteurs.

Ces actions et outils doivent être coordonnés, venir en complémentarité et en valeur ajoutée par rapport aux outils développés par le service public de l’emploi et permettre d’orienter des actions opérationnelles au-delà de l’observation.

 

Changements attendus :

  • Meilleure prise en compte par l’ensemble des acteurs des enjeux relatifs à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ;
  • Mise en place de démarches coordonnées ;
  • Renforcement du dialogue social sur le champ de l’emploi.

3. Typologie d’organismes porteurs de projet

OPCA, entreprises et structures associatives (ARACT, CARIF-OREF, MDE, DLA…), partenaires sociaux, branches professionnelles, têtes de réseaux, chambres consulaires, collectivités territoriales, GEIQ, groupements d’employeurs, pôles de compétitivité, groupements d’intérêt public (GIP).

4. Publics cibles

Les salarié(e)s, les travailleurs indépendants, les représentants du personnel, les partenaires sociaux, les dirigeants de TPE-PME.

Pour les exploitants-es du secteur agricole, qu’ils soient salariés-es ou non, seules peuvent être retenues les actions visant une reconversion en dehors du secteur d’activité agricole.

Lancement de l'Appel à projets le 5/02/2018
Date limite de dépôt :
15/05/2018
 

 

DIRECCTE ILE-DE-FRANCE
Département du Fonds Social Européen
19-21, rue Madeleine VIONNET
93300 AUBERVILLIERS

idf [dot] departement-fseatdireccte [dot] gouv [dot] fr (Contact)

Dépôt obligatoire des dossiers sur le site
"Ma Démarche FSE"

 

 

Consulter toutes les orientations FSE 2018-2020 et les critères de sélection