Une passerelle désenclave des quartiers de Noisy-le-Sec (93)

En Seine-Saint-Denis, plus de quatre millions d'euros de Fonds européen de développement régional sont actuellement mobilisés en soutien à des projets d'aménagement durable du territoire. Focus sur l'un d'entre eux : depuis le 30 novembre 2019, la passerelle Romy Schneider permet aux piétons et cyclistes de relier Noisy-le-Sec et Bobigny, et ainsi de désenclaver deux quartiers noiséens.

En pleine mutation, la ZAC Quartier durable de la Plaine de l'Ourcq poursuit son développement : après un an de travaux, la passerelle Romy Schneider surplombe désormais le canal de l'Ourcq à Noisy-le-Sec. Conçue en acier corten, choisi tant pour son aspect esthétique que pour sa résistance aux aléas climatiques, cette passerelle s'implante durablement sur le territoire.

Une passerelle pour désenclaver des quartiers

Au lieu de marcher ou de pédaler jusqu'au pont de Bondy ou jusqu'à la passerelle de Bobigny, cyclistes et piétons peuvent désormais emprunter la passerelle Romy Schneider pour relier le quartier Madeleine Ouest et le secteur Engelhard. Cette nouvelle passerelle permet un accès facilité aux habitants, notamment aux habitants de la cité des cinéastes, au pôle multimodal Pablo Picasso et au parc départemental de la Bergère, tous deux situés à Bobigny

970 000 euros de FEDER

Porté par Séquano aménagement, le projet bénéficie de 50% de fonds européens mobilisés dans le cadre d'un investissement territorial intégré porté par le territoire d'Est Ensemble.

4,3 millions d'euros de Fonds européen de développement régional sont mobilisés dans le cadre d'investissements territoriaux intégrés depuis 2014, en soutien à neuf projets d'aménagement en Seine-Saint-Denis. Parmi eux : la crèche des trois rivières à Stains, l'équipement socio-culturel Nelson Mandela à Villepinte ou encore le pôle de loisirs à Montfermeil.